Horaires d'ouverture (8h-17h)
Contact
Monde de l'emballage

Qu'est-ce que la maturité réelle du client, et comment les préoccupations environnementales influencent-elles le comportement d'achat ?

01 oct. 2021 —
Imprimer
Bannière enquête Antalis et l'environnement

Dans un monde qui connaît une pression intense sur la santé environnementale et écologique, la plus grande force pour un changement positif sur l'environnement est le comportement d'achat des consommateurs du monde entier.

Dans un monde qui connaît une pression intense sur la santé environnementale et écologique, la plus grande force pour un changement positif sur l'environnement est le comportement d'achat des consommateurs du monde entier.

Les décisions d'achat cumulées de milliards d'individus et d'entreprises à travers les économies mondiales détermineront si nos problèmes environnementaux vont s'améliorer ou continuer de se détériorer. De l'approvisionnement en matières premières à la gestion des déchets, en passant par la fabrication, l'emballage et la distribution des produits, les solutions environnementales commencent par l'engagement des consommateurs.

Aujourd'hui, les clients cherchent à adopter des politiques plus respectueuses de l'environnement

Une récente enquête menée en 2021 par Antalis en partenariat avec l'IFOP auprès de clients professionnels en France, au Danemark et au Royaume-Uni, a donné des résultats encourageants. Des entreprises consommatrices d'emballages ont été interrogées sur leur engagement dans des pratiques commerciales éthiques et sur la mesure dans laquelle les questions environnementales influencent leurs décisions d'achat : 100 au Danemark et au Royaume-Uni et 102 en France.

Les secteurs d'activité des entreprises interrogées comprenaient le commerce de détail et de gros, la production d'aliments et de boissons, les machines et équipements, l'électronique, le commerce électronique et les transports.

Sur les 302 répondants à l'enquête, 60 % avaient mis en place une politique de responsabilité sociale des entreprises (RSE) ou étaient en train d'en élaborer une. Les politiques RSE étant plus courantes dans les grandes entreprises, le pourcentage était plus élevé en France (65 %), où la taille des entreprises interrogées tend à être plus importante qu'au Danemark et au Royaume-Uni.

 

Enquête clients sur Antalis et l'environnement - 1

 

Actuellement, 44% des entreprises interrogées fournissent des informations environnementales en ligne sur leurs produits et services. Quant à leur propre perception de leur succès dans la lutte contre les problèmes environnementaux, 57% des entreprises se considèrent comme moyennes, tandis que 27% se considèrent comme avancées - la proportion étant plus élevée (38%) pour les entreprises ayant une politique de RSE en place ou en cours d'élaboration. Seules 16 % des entreprises interrogées estiment être en retard dans la résolution des problèmes environnementaux.

Il y avait peu de différence entre les trois pays en ce qui concerne l'impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs plans environnementaux. 21% des entreprises ont déclaré qu'elle avait ralenti leurs efforts pour s'attaquer aux problèmes environnementaux, 70% ont mentionné qu'elle n'avait eu aucun impact sur leurs plans et seulement 9% ont dit qu’elle avait accéléré leurs plans environnementaux depuis le début celle-ci.

Aujourd'hui, les acheteurs deviennent respectueux de l'environnement

Parmi les critères qui influencent les décisions d'achat des clients en matière d'emballage, le prix du produit reste le facteur le plus important. Plus de la moitié des entreprises (51%) ont déclaré que la compétitivité du prix était le critère le plus important dans leur prise de décision et 87% l'ont globalement cité comme important. Une conclusion remarquable de l'enquête, cependant, est que le respect de l'environnement du produit d'emballage est aussi important pour les acheteurs que la fonctionnalité du produit. Ces deux critères arrivent en deuxième position (43 %) parmi tous les critères cités, dépassant largement des facteurs comme l'étendue de la gamme de produits (35 %) et la réputation du fournisseur (26 %).

Si le prix reste une préoccupation majeure pour les responsables des achats, près des deux tiers des entreprises interrogées se sont déclarées ouvertes à l'idée de payer plus cher pour un produit respectueux de l'environnement.

 

Enquête clients sur Antalis et l'environnement - 2

Les clients d'Antalis tiennent déjà compte d'une série de questions environnementales lorsqu'ils achètent des produits d'emballage. Le client moyen interrogé dans les trois pays utilise plus de cinq critères liés à l'environnement pour éclairer ses décisions d'achat. Les facteurs les plus fréquemment cités sont la réduction des déchets (55 %), la recyclabilité des produits (54 %) et l'utilisation de matériaux recyclés (52 %). L'utilisation de matériaux renouvelables (45 %) et la réduction de l'utilisation de matériaux non renouvelables (40 %), comme le plastique, sont également des facteurs importants.

Les répondants à l'enquête ont également souligné l'importance croissante de l'origine des produits emballés. 49% ont déclaré qu'ils considéraient cette question comme importante ou très importante aujourd'hui et 68% ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce qu'elle soit plus importante à l'avenir. Les entreprises dotées de politiques de RSE ont tendance à considérer la question comme plus préoccupante que celles qui n'en ont pas.

Principaux enseignements de l'enquête

Les consommateurs de produits d'emballage au Royaume-Uni, en France et au Danemark prennent les problèmes environnementaux au sérieux. Cela ressort clairement du nombre d'entreprises qui ont ou développent des politiques RSE et du nombre de celles qui utilisent régulièrement des critères environnementaux dans leurs décisions d'achat. Les choix de ces entreprises s'inscrivent toutefois nécessairement dans le contexte d'un marché concurrentiel.

Elles peuvent considérer le respect de l'environnement comme un facteur important dans leurs décisions, mais le coût restera probablement une considération primordiale pour elles. Les solutions d'emballage écologiques doivent également être économiquement viables pour les entreprises.

 

 

VIRGINIE MALLET

 

 

Pour Virginie Mallet, Directrice Groupe Marketing Emballage EMEA chez Antalis :

Cette étude montre que les entreprises françaises sont déjà impliquées sur les sujets environnementaux, continueront à l’être, et c’est une bonne chose. En tant que leader dans la distribution de solutions d'emballages en Europe, nous avons placé l'environnement au cœur de notre stratégie et nous nous engageons à répondre aux besoins de nos clients en matière de développement durable, notamment concernant leurs fortes attentes sur la transition vers une économie circulaire performante et améliorée. Ainsi, nous priorisons les matériaux certifiés FSC ou PEFC et avons créé la plateforme Antrak afin de renforcer la traçabilité et la responsabilité de notre chaîne d'approvisionnement, tout en continuant à privilégier les emballages recyclables."