environnement

Papier de plantes aquatiques

La vraie durabilité est circulaire et locale

Le 10 octobre 2017, les Pays-Bas ont célébré la Journée de la durabilité. Durant cette journée spéciale, les projecteurs sont braqués sur les initiatives durables de particuliers, d’entreprises, d’organisations sociales et de pouvoirs publics. Ensemble, ils montrent comment les Pays-Bas occupent une position de leader en matière d’entreprise durable et comment la durabilité fait partie de notre vie quotidienne.

Le papier est un produit naturel provenant d’une source renouvelable (le bois). Des fabricants de papier tels qu’Arjowiggins et Metsä Group ont déployé des efforts considérables ces dernières années pour traiter cette source d’énergie de manière responsable. Par exemple, des matières premières entièrement traçables provenant de forêts gérées de manière durable sont utilisées, des centrales de cogénération permettent de réduire les émissions, et une grande quantité de papier est recyclée. L’industrie du papier est aussi la principale utilisatrice de la biomasse.

En tant que fournisseur de papier le plus important d’Europe, nous avons totalement intégré la production de papier recyclé dans nos activités et offrons l’assortiment de papier recyclé le plus large du secteur. Nous sommes convaincus que le papier recyclé est le choix le plus judicieux, surtout si vous avez une responsabilité vis-à-vis de l’environnement.

Mais comment pouvons-nous hisser le papier durable à un niveau encore plus élevé ? Et si nous regardions plus loin que le simple principe ‘réduire, réutiliser, recycler’ et le papier fabriqué à base de bois ?

 

Soyez circulaire et local – Papier à base de plantes aquatiques

En 2015, Antalis a lancé l’initiative du papier à base de plantes aquatiques en collaboration avec la commune d’Almere (Pays-Bas) et Millvision.

Almere (Pays-Bas) est une zone riche en eau, avec de nombreux plans d’eau et espaces de loisirs. Les habitants, les touristes, l’horeca au bord de l’eau et les organisateurs de sports nautiques sont cependant parfois gênés par la surabondance de plantes aquatiques dans les eaux de la commune. Cette dernière doit dès lors procéder régulièrement à l’arrachage et le fauchage de ces plantes afin de dégager les parcours de navigation, ce qui génère des coûts importants.

Nous avons donc uni nos forces pour porter un autre regard sur les plantes aquatiques. Ces plantes ont été moulues et séchées et Millvision en a fait du papier. Le papier a été livré chez Antalis fin 2015. Depuis 2016, nous vendons ce papier hors du commun à des clients tels que KPMG, ABN Amro, Provincie Drenthe et Staples. Les produits fabriqués à base de papier sont la prochaine étape : des emballages biodégradables pour des tomates, divers types d’articles de table comme des assiettes, des ronds de serviettes et autres.

IMAG0554.jpg

Aujourd’hui, les plantes aquatiques sont source de moins de nuisances à Almere et sont génératrices de valeur et d’argent.

Le papier à base de plantes aquatiques est un bel exemple pour illustrer notre vision de la durabilité  – circulaire et locale. S’agissant du papier, l’économie locale devrait jouer un rôle important, pas seulement en assurant une collecte locale, mais aussi en mettant en place des méthodes pour remettre le papier collecté dans les circuits locaux. Pas seulement par le recyclage, activité que nous soutenons déjà. Mais aussi en réinventant la roue, comme avec le papier à base de plantes aquatiques.

En réunissant autour de la table l’ensemble de la communauté locale, nous pouvons non seulement générer une plus grande croissance économique, mais aussi réaliser des ambitions de durabilité.

 

En savoir plus? Regardez le video ici.