environnement

Ecolabel, Antalis

L’Écolabel européen disponible pour le papier imprimé

Les produits arborant l’Écolabel européen doivent respecter des exigences environnementales appliquées à tous les stades du cycle de vie du produit. Par rapport à d’autres produits comparables disponibles sur le marché, cela représente moins d’effets néfastes pour l’environnement, notamment des émissions moindres dans l’air et dans l’eau, une consommation réduite d’électricité et une réutilisation améliorée des déchets.


Les critères de l’Écolabel européen pour les produits de papier imprimés sont définis afin de récompenser les produits de papier imprimés fabriqués selon des exigences environnementales strictes, mais également pour garantir que les documents imprimés peuvent être recyclés.

C’est pourquoi le label est, pour chaque entreprise, un excellent moyen pour communiquer sur la qualité environnementale élevée de ses imprimés.


Produits certifiables

Seuls des produits résultant du processus d’impression sur du papier entrent en ligne de compte pour ce logo. Outre l’impression, le processus d’impression peut également se rapporter à la finition (par exemple le pliage, le poinçonnage et la découpe ou la reliure par encollage, liage, couture).

Les produits de papier imprimés sont notamment des journaux, des supports publicitaires et des magazines, des périodiques, des catalogues, des livres, des brochures, des dépliants, des posters, des cartes de visite et des étiquettes.

Le produit de papier imprimé doit se composer de papier, de carton ou de substrats à base de papier pour au moins 90 % de son poids, sauf les livres, catalogues, brochures ou formulaires. Ces derniers doivent se composer de papier, carton ou substrats à base de papier pour au moins 80 % de leur poids. Des inserts, couvertures et autres éléments imprimés du papier imprimé final doivent être considérés comme éléments du produit de papier imprimé.


Demander l’Écolabel européen

Les critères de l’Écolabel européen pour le papier imprimé comprennent :

Une partie spécifique pour le lieu, en ce qui concerne les procédures de management ;
Une partie spécifique pour le produit qui peut changer pendant la durée de validité de la licence de l’Écolabel européen (exemples : le substrat de papier, les articles de consommation utilisés pour l’impression, le couchage et la finition du produit de papier imprimé et la quantité de déchets de papier produite).

L’Écolabel européen pour le papier imprimé est axé sur l’impact environnemental des produits aux différents stades de la production et impose des restrictions pour ce qui concerne le substrat, l’utilisation interdite ou limitée de certains produits, les émissions dans l’eau et dans l’air, la gestion des déchets et la possibilité de recyclage, la consommation d’énergie, l’information et la formation du personnel.

Le demandeur doit préparer un dossier avec toutes les données et déclarations pertinentes des producteurs se rapportant aux produits Écolabel européen et avec la documentation pour tous les critères pertinents du produit. Toute la documentation pertinente doit être envoyée en même temps que la demande à l’Instance compétente.

Après réception de la demande, l’Instance compétente examinera le dossier ainsi que la documentation directement envoyée par les fournisseurs. L’Instance compétente a la possibilité de demander un complément d’information le cas échéant.


Qui peut demander l’Écolabel européen ?

Des producteurs, importateurs, prestataires de services, commerçants et détaillants peuvent déposer des demandes pour l’Écolabel. Parmi les demandeurs potentiels figurent notamment des éditeurs, des rédacteurs, des marchands de livres, des imprimeurs, des annonceurs/bureaux PR, des entreprises particulières et des institutions publiques.

Une licence Écolabel européen pour le papier imprimé n’est jamais octroyée à un service d’impression ou à une entreprise d’impression.

Une demande pour des produits de papier imprimés peut être déposée pour :
Un produit de papier imprimé spécifique désigné par une appellation commerciale (p.ex. magazine XXX) ou
Une catégorie de produits (p.ex. magazines, brochures, livres, journaux). Dans ce cas, la catégorie de produits doit être décrite le plus précisément possible (p.ex. magazines, collés, format X-Y, pages A-B).

Cliquez ici pour plus d’informations.