+32 (0)2 451 12 00
Horaires d'ouverture (8h-17h30)
Contact
Communication imprimée, d2b

Dans quelle mesure l’impression numérique est-elle durable ?

09 août 2019 —
Imprimer
22_Duurzaam_dig_drukken.jpg

Les utilisateurs d’une presse numérique sont manifestement conscients des grands avantages qu’elle offre par rapport à l’offset. Mais saviez-vous que l’impression numérique est également très attrayante d’un point de vue écologique ? Un entretien avec Sander Seijsener, Market Manager Digital Printing, à propos du lien entre impression numérique et durabilité.

Les utilisateurs d’une presse numérique sont manifestement conscients des grands avantages qu’elle offre par rapport à l’offset. Mais saviez-vous que l’impression numérique est également très attrayante d’un point de vue écologique ? Un entretien avec Sander Seijsener, Market Manager Digital Printing, à propos du lien entre impression numérique et durabilité.

Exactement le tirage souhaité

L’impression numérique n’a pas encore vraiment une image verte, mais d’après Sander Seijsener, cela n’est pas justifié. ‘En fait, c’est un mode d’impression très durable. Tout tourne autour de la possibilité d’imprimer sur demande, c’est-à-dire d’imprimer de petits volumes. Vous imprimez au moment où vous avez besoin des imprimés. De ce fait, vous n’êtes pas tenu de tirer d’emblée un livre à cinq cent mille exemplaires et espérer ensuite qu’ils se vendront tous. Vous pouvez dans un premier temps en imprimer mille et si la demande s’avère plus importante, vous en imprimez cinq cents de plus. Et ainsi de suite. Ce faisant, aucun livre ne se retrouve dans les vieux papiers.’


La première impression est d’emblée parfaite

L’impression numérique prévient également les gaspillages d’une autre manière. Sander Seijsener : ‘L’impression sur machines offset nécessite souvent une grande quantité de feuilles de passe. Autrement dit, vous perdez facilement cent ou deux cent feuilles avant de parvenir à la qualité d’impression souhaitée. En impression numérique, la première impression est presque toujours bonne. Cela permet de réduire sensiblement le gaspillage de papier, parfois jusqu’à 25 %.’


Orienté vers le client

L’impression numérique est idéale pour les mailings directs, parce qu’elle permet d’atteindre un groupe spécifique de clients de manière très ciblée. Sander Seijsener: ‘Cela veut dire qu’une entreprise ne doit plus envoyer cent mille dépliants portant tous un message totalement identique. C’est une communication de masse et cela n’est plus nécessaire. Aujourd’hui, vous pouvez envoyer cinq mille dépliants personnalisés précisément vers le bon groupe cible. Vous obtenez ainsi un taux de conversion plus élevé: Par dépliant envoyé, plus de personnes passent à un achat.’


L’emballage découvre le numérique

L’emballage est un secteur relativement nouveau dans lequel l’impression numérique prend une dimension de plus en plus importante. Sander Seijsener voit dans ce marché en pleine expansion de réelles opportunités dans les années à venir. ‘Il était courant d’imprimer et de plier des emballages en carton sur de grandes chaînes. Si vous utilisez une presse offset, vous devez tabler au minimum sur cinq mille pièces pour rentrer dans vos frais et produire correctement. Si vous utilisez une presse numérique, un tirage d’un exemplaire peut déjà s’avérer intéressant. Vous n’avez en effet pas de frais de mise en place ni de gaspillage. C’est très intéressant surtout pour les marchés tests. Si vous voulez tester comment un produit est reçu par des clients, vous pouvez par exemple imprimer très facilement cinq, vingt ou cent boîtes. Vous ne devez plus réaliser de grandes séries et ne devez donc plus rien jeter à la poubelle.’


Encore plus durable grâce au papier écologique

Conclusion : ceux qui utilisent l’impression numérique affichent de bons résultats en matière de durabilité. Et le choix du papier adéquat ne peut que renforcer positivement l’effet environnemental. Ce n’est certainement pas une tâche compliquée, car il y a, à l’heure actuelle, une vaste offre de papiers numériques dotés de labels écologiques tels que FSC®, PEFC et Ecolabel européen. Sander Seijsener : ‘Je citerai à titre d’exemple l’assortiment Digigreen, qui convient à toutes les techniques d’impression numérique. C’est un papier recyclé à 50 %, donc très durable. Cette marque est produite en France par Arjowiggins. L’usine collecte du papier de bureau usagé dans un rayon de 100 kilomètres autour de Paris. Elle en fait du papier recyclé de haute blancheur, avec un bouffant élevé et avec une excellente opacité. Difficile de faire plus durable.’

En savoir plus? Just ask Antalis.