Horaires d'ouverture (8h-17h)
Contact
Monde de l'emballage

Comment améliorer sa production pour réduire les coûts liés à la perte de produits?

22 mai 2019 —
Imprimer
36_Onderhoud_verpakmach.jpg

Bon nombre d’entreprises font usage de machines d’emballage, comme des fermeuses de caisses, des cercleuses, des filmeuses, etc. Mais ces machines ont-elles besoin d’entretien ?

Bon nombre d’entreprises font usage de machines d’emballage, comme des fermeuses de caisses, des cercleuses, des filmeuses, etc. Mais ces machines ont-elles besoin d’entretien ?

Muriël Knippers, Communication Manager Benelux, a soumis cette question à Peter Donker, Senior Service Technician d’Antalis.

Peter travaille depuis plus de 20 ans dans l’équipe Packaging d’Antalis, qui se compose de 13 techniciens et spécialistes. Ils installent les machines d’emballage, donnent des formations aux utilisateurs et offrent des services techniques très variés.

Peter travaille depuis plus de 20 comme technicien de maintenance et a effectué des entretiens ou des interventions sur de très nombreuses machines. Peter explique : « Le principe est le même pour les machines d’emballage que pour les voitures. Un entretien périodique prévient les problèmes, prolonge la durée de vie et réduit les coûts. »

En tant que technicien de maintenance d’Antalis, Peter Donker le sait par expérience : « Si nous installons une nouvelle machine sans effectuer d’entretien périodique, elle fonctionnera correctement pendant un an et demi à deux ans. Puis arrivent les problèmes. Vous constatez que les pièces coulissantes et mobiles commencent à s’user et doivent être remplacées. Si elles avaient été nettoyées et lubrifiées régulièrement, cela n’aurait pas du tout été nécessaire. »

 

Stagnation de la production

La panne d’une machine d’emballage peut provoquer l’arrêt d’une chaîne de production tout entière. Peter Donker : « Vous vous dites parfois : si j’étais passé ici plus tôt pour un entretien, cette catastrophe n’aurait pas eu lieu. Parfois, une pièce d’une machine est complètement usée. En tant que technicien, vous n’avez pas toujours tout le nécessaire sous la main, il faut donc plusieurs visites pour procéder à la réparation. Dans ce cas, le processus est à l’arrêt pour une période plus longue. »

L’entretien périodique coûte de l’argent, c’est vrai, même si cela dépend fortement du type de machine et de la durée de l’entretien. Le tarif d’un tel entretien peut parfois inciter le client à y renoncer. Le montant est toutefois relativement faible comparé aux coûts d’une panne complète. Si la chaîne de production est à l’arrêt, le coût peut rapidement s’élever à plusieurs milliers d’euros.

 

Conseil : lubrification préventive

Les clients pensent parfois que la garantie de la machine couvre absolument toutes les pannes. C’est un malentendu. L’utilisateur porte aussi la responsabilité pour les pièces mobiles.
Elles doivent être très régulièrement nettoyées et huilées, comme cela est indiqué dans le manuel. Si cette lubrification préventive est ignorée, la panne qui en résulte n’est pas couverte par la garantie. C’est un peu comme pour l’automobiliste qui doit surveiller la pression de ses pneus et son niveau d’huile. Si ce n’est pas le cas, les dégâts sont à sa charge, cela va de soi.

 

Sécurité du personnel

Parallèlement, la législation sur la santé et la sécurité au travail contraint l’employeur à procéder à l’entretien de ses machines pour la sécurité de ses travailleurs. Il doit également faire contrôler les installations électriques sur leur conformité à la NEN3140. Voilà autant de bonnes raisons de conclure un contrat d’entretien périodique avec Antalis.

Peter Donker  : « Antalis est certifiée OHSAS. Ceci signifie que mes collègues techniciens et moi-même sommes très consciencieux avec tout ce qui concerne la sécurité et la santé et nous accordons une grande importance à l’environnement. Nous sommes notamment aussi certifiés VCA*, collaborateurs fret aérien et inspecteurs NEN3140. Notre équipe d’experts composée de 11 techniciens d’entretien se tient toujours prête à vous servir ! »

Pendant un entretien, le technicien démonte différentes pièces, ce qui permet d’examiner, de contrôler, de nettoyer et de lubrifier la machine plus en profondeur. Le client peut à cet effet conclure un contrat d’entretien comprenant plusieurs visites par an, en fonction de la machine et de l’intensité de son utilisation.

Peter explique qu’Antalis propose différents contrats d’entretien, qui tiennent compte du type de machine et de la manière dont la machine est utilisée. Lorsqu’une machine bien entretenue connaît malgré tout une panne, vous bénéficiez d’une priorité pour les machines couvertes par un contrat d’entretien. Peter dit : « Nous garantissons une intervention dans les 12 heures après la notification. Sans contrat d’entretien, ce délai passe à 24 heures. Un contrat d’entretien donne également droit à une solide réduction sur le prix des pièces de rechange. »

* Liste de contrôle, Sécurité, Santé et Environnement entreprises contractantes

En savoir plus? Just ask Antalis.